.
Évolutions au 1er avril 2016
Simplification et harmonisation avec le matériel de sécurité des navires de plaisance en mer.

Liste du matériel de sécurité pour la plaisance en eaux intérieures

Matériel obligatoire Zone eaux intérieures abritées Zone eaux intérieures exposées Lac Léman Coches de plaisance nolisés
Équipements individuels de flottabilité par personne embarquée (ou combinaison portée)
Dispositif d'assèchement (fixe ou mobile)
pour les bateaux non autovideurs ou ceux comportant au moins un espace habitable
Dispositif de lutte contre l'incendie
(marquage CE suivant préconisation du fabricant dans le manuel du propriétaire ou conforme à la division 245)
Un dispositif de remorquage et d'amarrage
avec au moins un point d'amarrage et une amarre pour assurer ces 2 fonctions
Une ligne de mouillage appropriée
Dispositif dispensé pour les bateaux dont le déplacement lège est inférieur à 250 kg sous la responsabilité du chef de bord
Une lampe torche étanche ou un moyen de repérage lumineux individuel porté en permanence
par chaque personne embarquée
Trois feux rouges à main
(division 311)
Un moyen de signalisation sonore
Un compas magnétique étanche
(norme ISO) ou un système de positionnement satellitaire étanche faisant fonction de compas
Une carte de navigation de la zone fréquentée
sous format papier ou électronique
Un dispositif de repérage pour personne tombée à l'eau
Une trousse de secours
Une gaffe

Eaux intérieures abritées
Toutes les eaux intérieures navigables sont classées en zone « eaux intérieures abritées », à l'exception des eaux classées en zone « eaux intérieures exposées » et du lac Léman.
Eaux intérieures exposées
- la Gironde de la ligne transversale située au point kilométrique 48,50 et passant par la pointe aval de l'île de Patiras à la limite transversale de la mer définie par la ligne joignant la pointe de Grave à la pointe de Suzac ;
- la Loire de Cordemais (point kilométrique 25) à la limite transversale de la mer définie par la ligne joignant la pointe de Mindin à la pointe de Penhoët ;
- la Seine de l'origine du canal de Tancarville à la limite transversale de la mer, caractérisée par la ligne partant du cap Hode, sur la rive droite, et aboutissant sur la rive gauche, au point où la digue projetée rejoint la côte en aval de Berville ;
- la Vilaine du barrage d'Arzal jusqu'à la limite transversale de la mer, caractérisée par la ligne joignant les pointes du Scal et du Moustoir ;
- le Rhin ;
- l'Adour du Bec du Gave à la mer ;
- l'Aulne de l'écluse de Châteaulin à la limite transversale de la mer, caractérisée par le passage Rosnoën ;
- le Blavet de Pontivy au pont du Bonhomme ;
- le canal de Calais ;
- la Charente du pont à Tonnay-Charente à la limite transversale de la mer, caractérisée par la ligne passant par le centre du feu aval de la rive gauche et par le centre du fort de la Pointe ;
- la Dordogne de la confluence avec la Lidoire au Bec d'Ambès ;
- la Garonne du pont de Castet-en-Dorthe au Bec d'Ambès ;
- la Gironde du Bec d'Ambès à la ligne transversale située au point kilométrique 48,50 et passant par la pointe aval de l'île de Patiras ;
- l'Hérault du port de Bessans à la mer, jusqu'à la limite supérieure de l'estran ;
- l'Isle de la confluence avec la Dronne à la confluence avec la Dordogne ;
- la Loire de la confluence avec le Maine à Cordemais (point kilométrique 25) ;
- la Marne du pont de Bonneuil (point kilométrique 169 bis 900) et de l'écluse de Saint-Maur à la confluence avec la Seine ;
- la Nive du barrage d'Haïtze à Ustaritz à la confluence avec l'Adour ;
- l'Oise de l'écluse de Janville à la confluence avec la Seine ;
- l'Orb de Sérignan à la mer, jusqu'à la limite supérieure de l'estran ;
- le Rhône de la frontière avec la Suisse à la mer, à l'exclusion du petit Rhône ;
- la Saône du pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône à la confluence avec le Rhône ;
- la Seine de l'écluse de Nogent-sur-Seine à l'origine du canal de Tancarville ;
- la Sèvre niortaise de l'écluse de Marans à la limite transversale de la mer au droit du corps de garde à l'embouchure ;
- la Somme de l'aval du pont de la Portelette à Abbeville à l'estacade à claire-voie du chemin de fer Noyelles à Saint-Valéry-sur-Somme ;
- la Vilaine de Redon (point kilométrique 89,345) au barrage d'Arzal ;
- le lac Amance ;
- le lac d'Annecy ;
- le lac de Biscarrosse ;
- le lac du Bourget ;
- le lac de Carcans ;
- le lac de Cazaux ;
- le lac du Der-Chantecoq ;
- le lac de Guerlédan ;
- le lac d'Hourtin ;
- le lac de Lacanau ;
- le lac d'Orient ;
- le lac Pareloup ;
- le lac de Parentis ;
- le lac Sanguinet ;
- le lac de Serre-Ponçon ;
- le lac du Temple.

Composition de la trousse de secours médicale

Article Présentation Remarques
Bande autoadhésive (10cm) Rouleau de 4 m Type Coheban
Compresses de gaze stériles Paquet de 5 Taille moyenne
Pansements adhésifs stériles étanches 1 boite Assortiment 3 tailles
Coussin hémostatique Unité Type CHUT
Sparadrap Rouleau
Gants d’examen non stériles 1 boite
Gel hydroalcoolique Flacon 75 ml
Couverture de survie Unité
Chlorhexidine Solution locale - 5 ml à 0,05%