Préparation hauturier - Conseils

Le permis Extension Hauturière

  • Permet de piloter, en mer, un navire de plaisance à moteur de plus de 4,5 kw, c'est à dire plus de 6 chevaux sans limite de distance par rapport à un abri.
  • C'est l'extension du permis côtier qui lui est limité à 6 milles d'un abri.
  • Pour passer l'extension hauturière, il est donc nécessaire d'être déjà titulaire du permis plaisance option côtière, ou, pour les anciens permis, d'être titulaire du permis A ou du permis mer côtier.
  • Âge minimum : 16 ans.
  • Le permis extension hauturière vous permettra de naviguer en eaux intérieures mais exclusivement sur les lacs et plans d'eau fermés.

Le permis hauturier en candidat libre

Il y a 25 ans, je n'aurais sans doute pas dit ça, mais, aujourd'hui, avec toutes les ressources accessibles sur le web, il est facile de se former et de passer l'extension hauturière en candidat libre puisqu'il ne s'agit que d'une épreuve théorique (pas de conduite de navire).
L'avantage de passer en bateau-école est d'avoir un formateur qui (normalement) saura vous expliquer vos erreurs et vous remettre dans le droit chemin. En candidat libre, vous serez livré à vous-même.
Le passage en bateau-école n'est pas une garantie non plus. "Anecdote" vécue : lors d'un examen que j'organisais se présentaient des candidats d'un autre bateau-école du département. Or, leur formateur (débutant) ne savait pas faire correctement un tracé de courant prévu... Ses candidats non plus par conséquent. Leurs résultats n'ont pas été brillants.
L'avantage de se former en candidat libre, outre l'aspect financier évident, est de pouvoir prendre tout le temps dont a besoin et de travailler à son rythme.

S'inscrire à l'examen en candidat libre

1 Constituer son dossier d'inscription


2 À qui s'adresser et envoyer son dossier ?

Le dossier d'inscription (formulaire et pièces à joindre) doit être déposé ou envoyé de préférence par lettre recommandée avec avis de réception :

  • Pour un département côtier :
    • Renseignements : Services Accueil des plaisanciers au sein des délégations à la Mer et au Littoral dans les DDTM.
    • Courriers à adresser à :
      Direction départementale des territoires et de la mer - Délégation à la mer et au littoral suivi de l'adresse du service.

  • Pour un département non côtier : Services instructeurs.

En savoir plus :
Service-public.fr.
Ministère.

Le déroulement de l'examen

1 Les connaissances au programme

  • Savoir lire et utiliser la carte marine
  • Faire le point par plusieurs relèvements ou gisements et porter ce point sur la carte
  • Calculer la variation, la dérive due au vent, tracer la force et la direction du courant, le cap compas, le cap vrai, la route sur le fond, la route surface, faire l'estime
  • Identifier les feux et les phares, leurs caractéristiques
  • Effectuer un calcul de marée par rapport à un port principal par la règle des douzièmes
    • Calculer l'heure correspondant à une hauteur donnée
    • Calculer une hauteur correspondant à une heure donnée
  • Connaissance basiques des aides électroniques à la navigation : GPS
  • Interprétation simple d'une carte de météorologie marine et connaissance des symboles utilisés
  • Connaissance du matériel de sécurité obligatoire au-delà de 6 milles d'un abri : zones semi-hauturière et zone hauturière.

2 Durée de l'examen

Durée de l'examen : 1H30.
Munissez vous d'une montre pour gérer et maîtriser votre temps.


3 Notation de l'examen

L'examen est noté sur 20 :

  • L'épreuve de carte marine (12 points)
    • un exercice de carte "diurne" : courant prévu ou courant subi (6 points)
    • un exercice de carte "nocturne" : courant prévu ou courant subi (6 points).
      N'a de nocturne que le nom => la salle d'examen n'est pas plongée dans le noir rire. Pas de différence extraordinaire avec l'exercice diurne : les tracés demandés sont du même type. Le terme nocturne laisse à penser que l'exercice est plus difficile : il n'en est rien.
      Les 2 exercices sont indépendants.
      Ils me paraissent tellement simples que je n'arrive pas à les appeler des "problème ce carte", désolé.

  • Les calculs de marée (4 points)
    • 2 calculs de marée (2 points chacun)
    • Les 2 exercices partent des mêmes données de l'annuaire (le douzième et l'heure marée calculée valent pour les 2 exercices.
    • D'après les examens Rousseau, les 2 calculs demandent de calculer l'heure pour une hauteur donnée. Dans mes vieux examens Vagnon, un exercice porte sur le calcul d'une heure, l'autre sur le calcul d'une hauteur pour une heure donnée.

  • 4 Questions à Choix Mutltiple (QCM) (4 points)
    • 2 questions sur l'utilisation et les précautions d'usage des aides électroniques à la navigation (2 x 0,5 = 1 point)
    • 2 questions de météorologie (2 x 1 = 2 points)
    • 1 question de règlementation sur le matériel de sécurité (1 point)

    • Une seule bonne réponse pour les QCM.


Pour être reçu, vous devez obtenir au moins une note globale de 10 / 20 et la note de l'épreuve sur carte doit être au moins égale à 7 / 12.
Ce qui veut dire que l'un des 2 exercices de carte doit être complètement réussi et la position de départ (qui vaut 1 point) doit être correctement placée sur le 2ème exercice.

4 Informations pratiques

Identité

N’oubliez pas de vous munir d’une pièce d’identité. Elle sera exigée pour entrer en salle d’examen.

Carte marine

  • La carte marine utilisée le jour de l’examen doit être vierge de toute annotation et tracé. Vous devez effacer scrupuleusement toute trace des exercices que vous avez faits précédemment. Certains vendeurs de cartes proposent l’achat d’un pack de 2 cartes : une pour la formation, l’autre pour l’examen.
  • Votre carte marine sera conservée par le centre d’examen. Avant l’examen, collez sur la carte une étiquette avec votre nom et prénom.

Feuilles de brouillon

  • les feuilles de brouillon sont fournies par l’examinateur.
  • Vous ne pouvez pas amener vos propres feuilles de brouillon.
  • Les feuilles devront être identifiées avec votre nom et prénom : elles sont conservées avec votre carte.
Soyez rigoureux dans la rédaction de votre brouillon :
N’oubliez pas que ce brouillon va être exploité par l’examinateur pour vous noter.
Détaillez vos étapes de calcul ou de raisonnement comme je le fais dans les corrections que je vous propose.


Ça peut sembler une évidence, mais dans mon expérience de formateur, j’ai croisé des élèves qui ne s’y retrouvaient pas eux-mêmes dans leur brouillon, alors le correcteur derrière n’en parlons pas...

Gestion du temps

  • Organisation du temps : il est communément conseillé de commencer par les QCM de connaissance, puis les exercices de marée afin de terminer par les 2 exercices de carte marine qui vous demanderont le plus de temps.
  • Les 90 minutes de l’examen sont très largement suffisantes si vous êtes bien au point.
    3 minutes pour les QCM.
    10 à 15 minutes pour les 2 exercices de marées. Attention à ne pas passer plus de temps sur les marées compte-tenu de l’importance des exercices de carte sur la notation.
    => reste 1H10 pour réaliser les 2 exercices de carte. Je ne dirais pas beaucoup plus de 20 minutes pour chacun toujours pour un candidat au point sur ses tracés et bien à l’aise sur la manipulation de la règle-rapporteur. Donc, globalement, l’examen est très loin d’être une course.

Correction

  • À la fin de l'épreuve, l'examinateur passe corriger les copies des candidats une par une. Il applique le calque de son corrigé sur vos tracés de carte et vérifie les calculs que vous avez faits sur vos feuilles de brouillon.

Marges d'erreur / Tolérance sur les réponses

  • Calcul de marée
    • Pour les calculs d'une hauteur => plus ou moins 1 cm.
    • Pour les calculs d'une heure => plus ou moins 1 minute.
    • Si vos calculs présentent des écarts légèrement supérieurs, c'est que vos arrondis sont à revoir. Si les écarts sont significatifs, c'est que votre calcul est faux.
      Même si cette précision semble assez ridicule compte-tenu des approximations dues à la règle des douzièmes, vous devez prouver que vous savez faire ce calcul correctement en salle d'examen. Sur le bateau, ce sera autre chose...

  • Tracés sur la carte
    • Valeur d'un cap ou relèvement => plus ou moins 1°.
    • Mesure d'une distance => plus ou moins 1/10 milles.
    • C'est important de savoir faire des tracés précis quand on est dans les meilleures conditions possibles (au chaud, "tranquille" dans la salle d'examen, avec du temps devant soi et une table adaptée à la surface de la carte).

Vos retours d'expérience

J'ai passé mon examen hauturier il y a 30 ans... Alors si vous voulez faire part de votre expérience ou de détails que j'ai omis dans ce descriptif de l'épreuve d'examen, vous pouvez m'écrire par le formulaire de contact "Écrire à Stéphane". Cela me permettra de mettre à jour cette rubrique et les futurs candidats en profiteront. Merci

Le matériel

1 Pour travailler sur la carte marine

La carte marine d'examen

Il faut utiliser la carte SHOM n° 9999.

Il s'agit d'une carte spéciale éditée uniquement pour l'extension hauturière. Elle représente la région de Quiberon au Croisic. C'est donc une variante de la carte 7033 mais figée en 1991 et plus mise à jour pour que tout le monde ait les amers toujours au même endroit.

Ne pas utiliser la carte 7033 : les amers, notamment les balises, ayant pu être déplacés ou enlevés depuis 1991. Par exemple, les 2 balises de danger isolé devant La Trinité, Le Rat et La Souris, n'existent plus (enlevées en 2005) : Baie de Quiberon dératisée rire.
Ce qui veut dire aussi que la carte 9999 ne doit pas être utilisée en navigation réelle car elle n'est plus à jour.

La carte "deployée" est au format A0 => 841mm x 1189 mm soit 16 feuilles A4 ou 1m² d'impression.

Il existe 2 formats pour cette carte marine :

Le format "plié" (SHOM L)

Référence : 9999NSG
Sur papier 110 g/m².
Avantages
- Ne prend pas de place (21 x 29,7 cm pliée).
- Demande moins de logistique (voir inconvénients carte "à plat").
Inconvénients
- Un peu plus fragile si trop nombreux dépliages / repliages.

Le format "à plat" = à rouler (SHOM C)


Référence : 9999-SA
Sur papier 150 g/m².
Avantages
- Pas de plis sur la carte
- Quasiment inusable.
Inconvénients
- Plus encombrante.
- Besoin d'un tube cartonné pour un transport sûr.
- Prévoir des cales à chaque coin pour la maintenir déroulée.


Une règle-rapporteur

Il existe différentes sortes de règles-rapporteurs. La plus célèbre est la règle CRAS (inventée par l'Amiral Jean CRAS).
J’aime bien utiliser la règle Cras 2000 : sa lisibilité est très bonne. Mais toutes les autres règles du même type sont acceptées à l’examen, ainsi que le rapporteur breton.


Un compas

Pour mesurer et tracer des distances ou tracer des arcs de cercle.

Pour s'équiper à moindre coût, un simple compas d’écolier peut suffire.
Avantages
- pas cher
- présence d'une mine crayon qui permet de tracer

Inconvénients
- ouverture pouvant être insuffisante
- la pointe très fine a tendance à faire des trous dans la carte.


Si vous avez les moyens d'investir dans du durable, vous pouvez acquérir un compas de marine à pointes sèches. Ici, en image, un compas lyre. Il existe aussi des compas droits.
Avantages
- plus durable
- plus "pro"
- grande ouverture pour mesurer des distances plus longues
Inconvénients
- plus cher
- pas de mine crayon pour tracer.


Du petit matériel de papèterie

Un porte-mine.
Pour tracer vos routes et relèvements de manière précise : la finesse du porte-mine est préférable au simple crayon papier qui finit par être mal taillé.
(=> Pas de traits style "gros patés").

Une gomme tendre.
Pour effacer ses tracés sans trop abimer la carte.

Une règle d'écolier basique de 40cm ou plus.
Facultatif, mais peut servir à "rallonger" la règle Cras.

+ un stylo bille : pour écrire partout ailleurs que sur la carte.


2 Pour travailler les exercices de marée

Une petite calculatrice scolaire (CM1 / CM2) (genre Casio FX junior, non programmable donc autorisée à l'examen) vous permettra d’être rapide sur vos calculs de marée.

- Fonction degrés / minutes : utile pour calculer l'heure marée
- Fonctions mémoires utiles pour mémoriser la valeur du douzième et la valeur de l'heure marée

Les calculatrices programmables sont interdites à l'examen.

3 Bilan financier

(Prix arrondis vus au 1er novembre 2019)

Je ne vends pas de matériel pour l'extension hauturière ! Vous pouvez vous en procurer sans problème sur le web par les boutiques en ligne : Matériel permis hauturier.

Quelques témoignages...